Après nos deux séjours en Argentine, nous quittons définitivement les pays hispanophones pour entrer dans la dernière ligne droite de notre tour du monde, avec ces deux semaines au Brésil. Plus de JO cette fois-ci, on est passé en mode short, tongs, maillot de bain, bien décidés à bronzer et glandouiller. Enfin ça, c’était notre souhait.

Après vingt quatre heures de bus, nous sommes arrivés à Florianopolis. Et là, le plan tongs est tombé à l’eau, c’est le cas de le dire. Une première après-midi maussade, suivie de deux jours de pluie battante. On a bien essayé de faire une petite marche pour bouger de notre hôtel mais les grosses gouttes nous ont vite freinés. Il semblerait que l’activité crêpes dans la cuisine était bien plus appropriée 😛 . Bon, on vous rassure, on ne s’est pas laissés abattre et on a profité chaque soir sur notre terrasse avec vue sur la mer de notre caïpirinha gratuite !

Heureusement quand même, on a eu une belle journée au milieu de toute cette flotte. L’eau de l’océan étant particulièrement froide, on a opté finalement pour une balade jusqu’à une jolie plage offrant au passage un panorama sympa.

Faisant abstraction des naturistes se tripotant à proximité de nous, on se pose un petit moment pour enfin bronzer un peu (quand même, on ne voudrait pas rentrer en France tous blancs !). Comme ça sent de plus en plus la fin du voyage, on ne se retient moins et on se paye même repas et bière sur la plage, classe ! Et comme toutes les bonnes choses ont une fin, on finit par rentrer en voyant au loin les gros nuages noirs qui nous ramènent de la pluie. Ce fût court mais bon 😀 .

Et vu cette météo et la température de l’océan, on a décidé de ne pas prolonger notre séjour à Florianopolis, même si notre hôtel était plutôt pas mal. Le lendemain, nous nous envolons pour Rio (et oui, encore, à suivre dans notre prochain article). Une fois de plus en Amérique du Sud, nos deux vols seront bien mouvementés, on commence à s’y habituer !

Avec tout ça, on n’a même pas pu essayer le surf alors qu’on était « IN THE PLACE », Florianopolis étant réputé pour avoir de super spots. Mais bon, sauf à avoir une combi, c’était même pas imaginable (du moins pour moi Annabelle :P).

Infos utiles :

  • Bus Buenos Aires – Florianopolis : Flecha Bus. 2051 AR$/pers. On est moyennement contents malgré la réputation. Les sièges ne s’inclinaient qu’à 120 °, ce qui est peu pour 24h. Seulement un repas inclus alors qu’on nous avait dit que tous l’étaient. On a donc dû payer le resto le soir. Par contre passage aux frontières nickel.
  • Hôtel Florianopolis : Ocean Beach Club. 40 Rs/pers/nuit avec petit dej en dortoir de quatre. Prêt de planche de surf et de combis (grandes taille). Hôtel très sympa avec vue sur l’océan.